kanchaburi
Asie, Thaïlande

Thaïlande du Sud

C’est parti pour 11 mois de voyage autour du monde, départ prévu pour décembre 2019.

La Thaïlande est le premier pays de ce voyage d’un an. Pour commencer l’aventure sans trop de difficultés, le pays du sourire nous semblait être une belle approche. Nous commençons donc par Koh Tao.

Plonger à Koh Tao

Quoi de mieux que de partir à la découverte d’une petite île en mer de Thaïlande pour bien débuter ce voyage ? En l’occurrence nous ne la découvrons pas vraiment car nous étions déjà venu en vacances. Mais cette fois, nous allons la découvrir d’un point de vue plus immergé 😉

En arrivant à Koh Tao, nous voulions passer notre diplôme de plongée. Nous avons choisi le club, Aqua Tao que je vous recommande fortement. Il s’agit d’un club francophone à taille humaine et très familial.

Nous avons fait la formation SSI : Open water pour moi et Advence pour Grégory. Pour l’Open water il faut réaliser 6 plongées, tout comme pour l’Advence à la différence près que l’une des plongées doit être nocturne.

Prix : Open Water : 9 900 Bath / Advence : 11 500 Bath

Le stage de plongée est relativement physique et fatiguant, entre la théorie et la pratique. Si vous décidez de passer une formation, je vous recommande vivement d’y consacrer pleinement 4 à 5 jours.

Parc national de Khao Sok

Après nos premiers pas sur l’île de Koh Tao, nous décidons de nous rendre au parc national de Khao Sok situé dans la province de Surat Thani. Le trajet est simple, nous reprenons le bateau, puis un bus et l’aventure se poursuit pour les 3 prochains jours. Nous avons dormi à l’extérieur du parc mais visiblement vous pouvez choisir d’y bivouaquer. Ce parc est magnifique. Nous avons randonné dans la jungle à la rencontre des singes et nous avons également fait une sortie en bateau dans des paysages incroyables, entre les roches karstiques calcaires.

Notre dernière journée au parc, nous la devons au hasard des rencontres. En effet, alors que nous déjeunions dans un petit restaurant, nous apprenons grâce au maître des lieux l’existence d’une belle randonnée. En effet, cette balade permet d’aller admirer une fleur géante. Nos yeux s’écarquillent car nous ne pensions pas être dans la saison. Ni une ni deux on grimpe dans son 4×4 et il nous emmène. Les joies du backpack, c’est aussi la liberté de découvrir au jour le jour. Après une bonne heure de marche sur des chemins escarpés, nous y voilà. Malgré la chaleur, nous sommes heureux d’arriver au bout et de pouvoir enfin découvrir cette merveille de la nature, la Rafflesia. Cette fleur est un parasite, elle ne possède ni feuilles, ni tiges, ni racines mais s’installe sur celles des arbres. La Rafflesia peut mettre jusqu’à 9 mois pour éclore et sa durée de vie est de 5 jours. Autant vous dire que nous étions extrêmement chanceux d’en trouver une ouverte ce jour là.

Qui parmi vous connaît cette fleur ? Avez vous eu le courage d’approcher votre nez ?

Info pratiques

Prix : entrée du parc à 300 Bath

A prendre avec soi : des bonnes chaussures de marche ; de l’eau (une gourde pour éviter tout plastique) car il fait très chaud et humide en pleine jungle ; un maillot de bain ; un anti-moustique ; de quoi déjeuner (tout en vous méfiant des singes) ; des vêtements amples et légers. Gare aux sangsues.

carte

HEBERGEMENT

Khao Sok Jungle Huts : grand bungalow agréable avec terrasse, le tout perché bien haut dans les arbres. Personnel bienveillant et à l’écoute.

Kanchanabury

Nous avons décidé de concentrer ce voyage à la découverte du nord du pays. Pour ce faire, il nous a semblé plus judicieux de louer une voiture pour 15 jours. Nous remontons sur Bangkok pour la récupérer. Prochaine étape, la province de Kanchanabury pour admirer la beauté de cette région.

1/ Cascades d’Erawan

Depuis la ville de Kanchanabury, comptez 1h30 afin de vous rendre au parc national. Je vous conseille d’arriver avant 9h (comme beaucoup de sites touristiques) afin d’apprécier le calme et d’immortaliser sereinement ce moment en photo. Nous ne nous attardons pas, préférant continuer l’ascension avant qu’il y ait trop de monde. Un conseil, ne trainer pas trop en bas à vous baigner si vous voulez profiter de la quiétude des lieux. Ces cascades se composent de sept paliers, dont les cinq premiers sont relativement simples. Cela se corse un peu après, il faut être équipé de bonnes chaussures et avoir son maillot de bain ! Impossible ne pas tomber sous le charme de cette eau transparente entre le bleu turquoise et le vert émeraude. Arrivés enfin au dernier palier, nous profitons tranquillement de la baignade, en se faisant manger les peaux mortes par des petits poissons !

Info pratiques

Adresse : Arawan National Park, Moo 4 Tambon Ta-Kradan, SiSawat District, Kanchanaburi 71250.

Horaires : ouverture à 8h – fermeture à 16h

Prix : entrée à 300 Bath + 30 Bath de parking

A prendre avec soi : chaussures de randonnées ; gourde ; maillot de bain ; anti-moustique.

2/ Pont de la rivière Kwaï

En repartant, arrêtez vous voir le tristement célèbre pont de la Rivière Kwaï. Ce pont est chargé d’Histoire et de souffrance. En effet, sa construction complexe est l’œuvre de 60 000 prisonniers de guerre et 200 000 travailleurs asiatiques. La voie ferrée, longue de 415 km, voit alors le jour au péril de la vie de plus de 100 000 personnes.

Un train circule toujours sur cette voie. Avec sa vitesse de croisière, vous pourrez admirer le paysage luxurieux de la région.

kanchanaburi

Nous sommes restés 2 jours ici, et il est tout à fait possible de combiner en une seule journée, les cascades et le pont de la rivière Kwaï.

Lopburi

Nous avons été vraiment déçus de découvrir la réalité qui se cache derrière les photos Instagram de Lopburi. La fameuse ville des singes ! Rassurez-moi, nous ne sommes pas les seuls à nous être fait berner ?

Lopburi est situé à 140 km au nord de Bangkok. Cette agglomération semble être complètement à la merci des macaques ! Il y en a de partout, ils sautent sur les fils électriques, jouent sur les temples, courent partout… On ne se sent pas vraiment les bienvenus chez eux…

Nous ne sommes pas entrés dans le temple principal justement à cause de la présence des primates. Il faut rester méfiant car ils se montrent parfois virulents. Nous avons fait le tour de la ville à pied pour découvrir des lieux traduisant la pauvreté et la saleté de cette ville.

Une journée nous a suffit amplement, je vous déconseille cet endroit.

HERBERGEMENT

Noom Guest House : chambre sans climatisation avec une chaleur étouffante compliquant notre nuit. Sanitaires et douches communes. Nous avons bien mangé à l’auberge malgré tout.

Cela fait déjà 15 jours que nous sommes en Thaïlande, il est désormais tant de boucler cette première partie en fuyant Lopburi. Nous rejoindrons ensuite Ayutthaya, et je vous raconterai tout dans un prochain article.

Cet article a été mis à jour avec la collaboration de Elisa.

1 réflexion au sujet de “Thaïlande du Sud”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s